Pourquoi les zèbres / surdoués souffrent et ont du mal à s'intégrer à la société ?

La souffrance chez les surdoués n'est pas à démontrer car elle est bien réelle.

Toutes les personnes qui la vivent pourraient en témoigner.

Mais pourquoi, une telle souffrance ?

1. Une souffrance à cause de notre différence :

Cette première raison peut sembler simpliste et couler de source, mais elle a sa place dans ce post car c'est une réalité, notre réalité.

Nous souffrons tout simplement par ce que nous sommes différents, et donc non adaptés.

Nous n'avons pas les codes et le mode d'emploi de "cette société" qui a été créée pour les "autres gens" c'est à dire les gens qui sont dans la moyenne (= avec un QI compris entre 85 et 115).


Attention! je n'émets aucun jugement ni dénigre personne.

Il n'y aucun sous entendus ni comparatifs à faire, je me base juste sur des faits réels.

Et pour illustrer ma pensée et ces propos, je vais être plus pragmatique :

Seriez-vous en difficulté dans votre vie quotidienne si :

  • Vous étiez en fauteuil roulant ?

  • Vous étiez perdu au milieu d'un pays qui ne parle pas votre langue ?

  • Vous étiez déficient mental ?

  • Vous étiez en tee shirt au milieu de la banquise ?

  • Vous étiez homosexuel dans un pays du monde où c'est un crime et passible de peine de mort ?


Imaginez-vous dans cette situation, et répondez honnêtement.

  • Oui ou non, la vie quotidienne serait plus difficile ?

  • Oui ou non, cela pourrait affecter vos relations avec autrui ?

  • Oui ou non, vous auriez des moments de blues ?

  • Oui ou non, cela pourrait perturber votre rapport au travail ?

  • Oui ou non ?


J'entends déjà certains se dire, que c'est une caricature, un extrême, que la vie n'est pas que noire ou blanche. Que l'on peut vivre, se débrouiller et être heureux :

  • En fauteuil roulant

  • Perdu au milieu d'un pays qui ne parle pas notre langue

  • En étant déficient mental

  • En tee shirt sur la banquise

  • Et en étant homosexuel au prix de sa peau.


Et c'est vrai, car je suis intimement convaincue que tout est possible et donc heureusement que ça peut être le cas.


Nous en avons d'ailleurs de beaux exemples comme celui de Théo Curin,

qui suite à une méningite méningocoque, s'est fait amputer les 4 membres. Il a trouvé la force de se réaliser grâce à une lettre que sa mère avait écrit à Philippe Croizon, un ancien ouvrier français devenu athlète après la perte de tous ses membres. N'aimant pas la natation à la base, il s'y est mis et est athlète de haut niveau.

Mais à quel prix ?

Au bout de combien d'efforts ?

Et en pourcentages, combien de personnes cela représente t'il ?

Combien de "gens différents" sont-ils heureux ?

  • Est-ce qu'un homosexuel où sa tête est mise à prix n'aurait-il pas préférer naître avec une orientation sexuelle autre ?

  • Est-ce qu'un cul de jatte n'aurait-il pas aimé avoir des jambes et connaître cette sensation ?

  • Est-ce que dépendre de quelqu'un pour aller aux toilettes est gratifiant et vous rend heureux ?

Je laisse ces questions en suspens car je n'ai pas la réponse.


Par contre, ce que je sais , c'est :

  • Quand et où trouve t'on le mode d'emploi pour vivre avec nos différences ?

  • Quelles sont nos personnes référentes ?

  • Quels sont les accessoires/outils qu'on nous offre ?

  • Où trouver les gens qui nous ressemblent ?

Pareil, je n'ai pas les réponses même si beaucoup de choses existent, même si beaucoup de choses se créent, même si ça se démocratise, même si de nobles personnes passent leur vie sur ces thématiques, même si moi-même je m'efforce d'apporter certains outils et réponses, il n'en demeure pas moins :


Qu'Etre différent dans un monde normalisé peut être source de souffrance.

D'autant plus, si nous ne le savons pas ou ne l'acceptons pas.


2. Une souffrance à cause de notre volonté d'adaptation :


Notre volonté d'adaptation est un deuxième facteur de souffrance. Cette féroce envie est soit consciente, soit inconsciente.

  • J'entends par inconsciente : "Je ne sais pas que je suis HP/zèbre/haut potentiel et je me pose même pas la question, je veux m'intègrer au monde que je connais, c'est tout".

  • Et par consciente : "Je suis au courant que je suis différent : HP/zèbres/haut potentiel mais je veux quand même m'adapter, être comme tout le monde".

Et dans les deux cas, c'est une source inévitable de souffrance.

Utilisons une métaphore imaginée pour l'illustrer clairement :


J'aime dire à mes clients :


Vous voyez les jeux d'enfants ?

Les jeux en bois d'éveil où le but est de mettre les formes dans les trous correspondant.

Et ben que se passe t'il quand on essaie de mettre un carré dans un rond ?

Et ben, ça ne rentre pas, tout simplement !!!


Et ben voilà la grande nouvelle :

Vous êtes un carré et la société est un rond.

Alors, vous pouvez forcer autant que vous voulez, vous ne pourrez pas rentrer.


Attention !

L'idée n'est pas de rester à l'extérieur de la boîte et d'en être exclu. L'idée est de chercher son ouverture, le rond, et de passer par cette porte, pour retrouver les carrés qui sont déjà dans la boîte. Nous sommes donc tous à l'intérieur, au même endroit mais nous aurons emprunter des chemins différents.


Il y a donc tout un travail d'acceptation de la surdouance et de ses caractéristiques à faire. Puis, travailler le lâcher prise, et enfin apprendre des méthodes concrètes à appliquer dans la vie quotidienne pour trouver le rond, savoir comment on y va, comment on fait une fois là bas...


Votre vie ne doit plus passer par le filtre du carré mais bien celui du rond.

Et c'est sur tous ces points que sont mes accompagnements personnalisés des "gens différents".


3. Une souffrance à cause de notre type de surdouance :

Pour finir, il est possible que votre souffrance soit due à votre "typologie" de surdouance.

Selon des articles, recherches, échanges, avis, il existerait plein de formes de surdouance. Les types homogènes, hétérogènes, ceux qui présentent des troubles autistiques, TDAH...

N'étant pas une experte dans le domaine, je vous invite à compléter ces informations par des recherches personnelles.


En tout cas, il s'avère que si vous êtes d'un type hétérogène*, je peux vous dire que généralement vous êtes plus en souffrance que les autres.


* Type hétérogène = des grands écarts de résultats dans votre test de QI qui amène même à des fois ne pas pouvoir donner le chiffre du QI.

Type homogène = des HPs qui "sont bons" perdus, ont eux des résultats élevés dans toutes les sections du test.

Les homogènes sont ceux qui correspondraient le plus à cette image d'Einstein, c'est à dire des gens qui tracent leurs vies dans leurs domaines en tant qu'experts et ne se posent pas de questions. Pour rappel, nous ne savons pas si Einstein était HP ou pas (il n'a réalisé aucun test) et pareil quels étaient ses fonctionnements cérébraux (certains le disent autiste Asperger).


Bref, en tout cas, ce sont des profils qui se connaissent bien, s'ont sûr d'eux, se détache du regard des autres et tracent leur route convaincu de leurs actions.


Par exemple, j'en connais un qui a 3 entreprises, une femme et 4 enfants, et qui déroulent ses projets comme sa vie à sa manière sans passer par les phases de doutes et de questionnements tiraillants internes, que les hétérogènes sont assaillis. Il est différent, il le sait, il s'en fout et vis.


Ainsi, posez-vous la question :

Quel profil suis-je ?

Quel sont les résultats de mon test ?

Qu'ont donné les échanges que j'ai eu avec la psy qui me les a fait passé ?

Où est-ce que je me reconnais le mieux ?


Sortons, sachez que le souffrance n'est pas une fin en soi. Nous n'avons pas à en être victime. Il est possible de s'en sortir.


Et la vivre comme une bénédiction et non comme une malédiction.`

La clef ? Vous créer et vivre une vie sur mesure. Comment ? En ayant les bons outils et en vous faisant accompagner.




Je suis Alice Prud'homme, coach de vie, et j'accompagne les particuliers motivés à changer leurs vies en profondeur par des actions concrètes. Devenant ainsi acteurs de leurs destins, ils obtiennent la vie inspirante qu'ils ont toujours rêvé d'avoir.

"Parce que je crois que tout est possible pour qui s'en donne les moyens."

LE MAILING DES GENS QUI VIBRENT

Recevez régulièrement des mails inspirés & inspirants :

Des textes simples, énergisants, passionnés & sincères écris sur l'instant avec le cœur en fonction de l’énergie du moment et des problématiques liés à la reconversion professionnelle

 

Des trucs & astuces, des vidéos, des témoignages, des victoires mais aussi des coups de gueule, des défaites, des remises en questions...

La vie quoi !

Alice Prud'homme

Coach de Vie

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle