Comment être heureux ?

Et si nous n'avions besoin de ne rien faire pour être heureux ?

Et si la clef du bonheur, c'était juste :


D' Etre !

On se demande souvent :

  • Comment trouver sa voie?

  • Comment faire pour se recentrer?

  • Comment sortir de sa souffrance?

  • Comment faire pour accueillir ce qui est?

  • Comment mettre en pratique tous les enseignements?

  • Comment être heureux ?

  • Comment, comment, comment...


Mais en réalité, en observant, en regardant de plus près, en évoluant et en acceptant de voir autrement, on se rend compte, qu'il n'y a pas à savoir comment car en fait C'EST!


Je m'explique :

Pour ce faire, je vais utiliser une métaphore.


Celle de la rencontre amoureuse / de l'âme sœur / du coup de foudre...

Appelez-le comme vous voulez. Je veux dire, vous en avez tous déjà entendu parler et/ou rêvé et/ou vécu et/ou vous connaissez un couple comme cela. Vous savez, ce :

"Dès que nos regards se sont croisés, j'ai su !

J'ai su que c'était lui.

C'était comme une évidence."


Auparavant, vous pouviez bien énoncer tous types de critères :

  • Je veux qu'il soit grand

  • Je veux qu'il est entre tel âge et tel âge

  • Je veux qu'il habite pas très loin de chez moi

  • Je veux qu'il ait une ouverture spirituelle

  • Je veux qu'on partage cela en commun

  • Je veux qu'il soit câlin

  • Je veux qu'il soit heureux et épanoui tout seul

  • Je veux, je veux, je veux...


Quand ça te "tombe sur le coin du nez", tout vole en éclat. Il n'y a plus aucune limite, aucun critère, on sait, c'est tout!

Aucun mot ne peuvent expliquer cette sensation. On ne peut pas justifier rationnellement.

On est heureux, sur notre petit nuage.


Ça nous dépasse et pourtant ça sonne si juste, si vrai, si naturel.


C'est

D'une certaine manière, j'associe cela à de l'amour inconditionnel. C'est à dire que c'est pur, à l'état brut, au delà du mental, de la matière, un sentiment extra sensoriel et rien ne peut venir l'ébranler. Il est possible de retrouver cette sensation dans bien des domaines.


Vous savez, ces fois où on sait mais on ne sait pas expliquer pourquoi.


Ce sont ces moments de grâce, d'Eureka, qui peuvent surgir à n'importe quel instant. Nous n'avons aucune emprise.

C'est pourquoi le terme de lâcher prise (lire l'article qui lui est dédié) qui revient si souvent est fondamental mais pour lâcher, il faut avoir une pleine confiance : en la vie, aux autres et en soi. (Cf Comment avoir confiance en soi ?)


Tout cela pour dire que beaucoup qui sont sur le chemin d'eux-même cherchent à savoir comment faire pour...

Alors qu'en réalité, je crois comprendre qu'il n'y a rien à faire. Juste à s’accueillir, s’accepter et à laisser être.

Ainsi les croyances comme :

  • "Il faut travailler dur"

  • "On a rien sans rien"

  • "C'est une quête"

  • "Tu es un fainéant si tu ne fais rien"

tombent. Et si justement, il fallait juste plonger en nous-même soit seul dans son espace (méditations, nature, calme...), soit avec autrui en acceptant pleinement l'autre dans tout ce qu'il est nous renvoi à nous-même :

  • Le beau = les gens sympas = les parties de nous que l'on aime ,

  • Comme le laid = les gros cons (enfin, c’est ce que nous estimons à travers notre réalité, notre perception, nos lunettes) = les parties de nous que l'on aime pas et que l'on se cache.


Alors, si la réponse à comment être heureux est juste de s'accepter dans son entièreté comme les deux faces d'une même pièce, ou le soleil et la nuit, ou le ying et le yang...

Car l'un ne peut exister sans l'autre ( cf "courir après le bonheur")


Et être dans l'instant présent à vivre, vibrer, ressentir et s'accueillir comme l'insaisissable Eckart Tolle l'explique dans son ouvrage.

Alors, n'hésitez plus, aimez-vous et on vous aimera <3


Avec tout mon amour et ma bienveillance. Merveilleusement votre,

Alice.